Les Bitcoins ou les crypto-monnaies

Les Bitcoins ou les crypto-monnaies

Le fonctionnement des monnaies numériques semble être bien connu pour beaucoup de personnes qui reçoivent et utilisent de l’argent invisible. Mais les crypto-monnaies, en particulier le bitcoin, restent entourées de mystère. On se pose donc beaucoup de questions : que représente le bitcoin ? En quoi peut-il être utilisé ? Dans cette optique, une série d’informations a été rassemblée afin de vous aider à mieux décrypter l’énigme autour de cette mystérieuse monnaie.

Bitcoin, de quoi s’agit-il ?

Le bitcoin se présente sous la forme d’une monnaie électronique. En tant que telles, elles ne prennent pas en compte les aspects à caractère physique. Ces monnaies électroniques circulent sur une plateforme de réseau informatique, ce qui implique qu’il n’y a pas de point de contrôle central comme une banque. Il n’y a pas non plus de centres de transaction ou de stockage. En revanche, elles fonctionnent sur une base globale avec plusieurs nœuds qui enregistrent et gèrent les données de transactions. Ces nœuds peuvent être des ordinateurs ou d’autres appareils en réseau.

L’utilisation des Bitcoins

Le bitcoin constitue le plus souvent une monnaie d’échange qui fonctionne sur la base de portefeuilles de crypto-monnaies. Cela permet aux utilisateurs d’échanger des devises traditionnelles comme l’euro contre des bitcoins. L’aspect le plus important de l’utilisation du bitcoin est la création d’un portefeuille numérique. Cela peut se faire en ligne, via une application mobile ou autre. Il s’agit de votre portefeuille, qui vous permet de transférer des bitcoins. Il gère également des informations telles que votre adresse, votre mot de passe et vos numéros de compte.

Blockchain : la technologie de base des Bitcoins

Le système des crypto-monnaies se fonde exclusivement sur un principe : la blockchain. Il s’agit d’une série de chiffres stockés dans un ordinateur sous la forme d’une chaîne de blocs. Le principe de la blockchain est en fait très simple. Il suffit d’accorder à des utilisateurs individuels l’autorisation d’apporter des modifications à la base de données. Il faut ensuite passer par une longue procédure de vérification, nécessaire lorsque plusieurs modifications sont demandées. Le bloc de modifications validé est alors ajouté aux registres. Le réseau est responsable de la vérification et du contrôle de chaque transaction.

Innocom | Innocom