Les bases de la sculpture sur bois

La sculpture sur bois est un passe-temps agréable et constitue même un véritable métier. Ce loisir se résume en la transformation d’un morceau de bois brut en une réalisation artistique. La tronçonneuse est considérée comme un outil servant à détruire, mais à travers cet art, elle participe à la conception d’un objet original.

 

La sculpture en quelques mots

Selon certains artistes, la sculpture permet de redonner vie aux bûches déjà coupées. Cet art nécessite un esprit créatif et ne se limite pas au simple fait de scier. Parmi tant d’autres, la sculpture sur bois rapide est considérée comme une activité spontanée. Les objets obtenus après différentes manipulations sont uniques et esthétiques. Il existe plusieurs démarches à suivre avant de s’attaquer à un morceau de bois.

 

Les premières étapes

Avant de pratiquer la sculpture, il est préférable de s’informer au préalable. À ce propos, internet et You Tube demeurent les meilleures sources d’inspiration et de conseils. Le modèle à créer doit être parfaitement déterminé à l’avance. Les photos et les vidéos en ligne permettent de se faire une idée. Les professionnels conseillent d’imprimer l’objet à créer, ou l’animal à sculpter ou à accrocher. Par la suite, au moment de la conception, il suffit d’imiter la photo.

 

Le choix du bois et l’établissement des lignes

En termes de sculpture, il faut bien choisir son bois. Pour une manipulation facile, il vaut mieux opter pour le cèdre, le noyer, le chêne ou le châtaignier. Ces variétés de bois constituent les matières premières pour tout type de réalisation. Ils peuvent être mous ou durs, selon leur destination : exposés en intérieur ou en extérieur. Après le choix vient l’étape du sciage à la bonne longueur. La réalisation peut débuter, une fois cette étape achevée.

Innocom | Innocom