Le robot industriel, un bel avenir s’annonce

Les robots et la technologie

Afin de limiter les obstacles engendrés par le coût des automates industriels, les fabricants européens ont conçu une nouvelle fabrication de robots moins coûteux et plus flexibles. Bien que ce nouveau modèle soit encore très limité du fait de la faiblesse des ventes, ils gagnent progressivement du terrain. Utiliser des robots collaboratifs serait obligatoire dans l’univers industriel du futur.

Les robots et la technologie

Évidemment, les automates industriels ont évolué avec la technologie. C’est une nouvelle manufacture capable de rivaliser avec les robotiques de l’industrie automobile. S’ils étaient censés travailler à grande vitesse, ces robots présentaient un danger pour l’homme. D’où leur isolation dans des cages vitrées. Ce procédé remplaçait en effet l’utilisation du capital humain tout en la freinant. Ainsi, les créateurs ont développé des robots créatifs. Ils sont plus simples à programmer et sont plus onéreux. Ils ne remplacent pas non plus les humains, ils les aident.

Un design purifié

Au début, les automates classiques étaient tous destinés à être utilisés dans les différentes sortes d’industries telles que l’automobile, la logistique, l’aéronautique, ou l’agroalimentaire. Le but était de robotiser toutes les productions. Cependant, le coût était énorme et la manipulation compliquée. D’où la création de petits robots à coût compétitif et facile à programmer. Le concept étant de créer un robot de la taille d’un bras humain, capable d’effectuer des tâches simples. Il doit être programmable par tout le monde.

La concurrence en robots collaboratifs

Pour rivaliser la croissance industrielle asiatique en construction navale, d’autres pays ont conçu des établissements technologiques experts dans la recherche en automatique industrielle. D’où le déclenchement des études et la création de robots flexibles pour les établissements agroalimentaires. Ils doivent être décomposables par les petites entreprises.

Innocom | Innocom